Je me rappelle comme l’arrivée de mon premier enfant a changé ma vie, ma mère me disait que j’allais l’user de bisous, je passais mes journées à le regarder, à essayer de le comprendre, même quand il dormait, plus je l’observais plus je me rendais compte de la chance que j’avais qu’il m’ai choisi moi pour être sa maman.

Quand j’ai rejoint Camille et Gauthier à la Frac de Besançon ce matin là et quand j’ai vu les regards bienveillants qu’ils lançaient à leur fille Zoé, quand je les ai senti tous les 3 connectés à tel point que j’en devenais invisible, je me suis dit qu’ils vivaient la même chose que moi. Et j’ai voulu qu’ils se souviennent, je me suis tue, je les ai laissé faire, je devais graver pour eux ces instants de magie, ceux dont on se souvient à peine mais qu’on aimerait ne jamais oublier.

Je sais qu’on les oublie trop vite ces moments, chaque jour mes enfants me racontent leurs vies avec leur mots à eux et à chaque fois je me dis « tiens celle la je l’oublierais pas, je vais la noter pour qu’on jour je puisse t’en reparler », le temps de rentrer, d’y repenser et c’est déjà oublié.

Un peu comme ces moments tout simples, mais absolument merveilleux, ceux qui constitueront une partie de tes souvenirs d’enfance petite Zoé, une partie de ceux qui te prouveront que tu étais aimée plus que de raison, que Maman te couvrait de baisers, que Papa jouait de la guitare rien que pour toi et que toutes les occasions étaient bonnes pour rire ensemble et se câliner.

La raison pour laquelle je fais ce métier magnifique : empêcher le temps de filer si vite…

emiliekphotographie-seanceenfamille-photographebesancon-doubs-franchecomte 1emiliekphotographie-seanceenfamille-photographebesancon-doubs-franchecomte 3emiliekphotographie-seanceenfamille-photographebesancon-doubs-franchecomte 4emiliekphotographie-seanceenfamille-photographebesancon-doubs-franchecomte 2