Ils commencent la journée en riant ensemble…

Au petit déjeuner déjà, je remarque les rires et les sourires complices, je suis arrivée la veille au coeur du Berry, pour retrouver Maud et Vincent qui ont décidé de s’unir chez eux.
Chez eux dans leur maison magnifique, pas seulement parce qu’elle est grande et lumineuse, pas non plus parce que les enfants y vivent en liberté, surtout parce qu’elle cache un trésor, le plus beau que l’on puisse rêver, l’esprit de famille.
Les portes sont ouvertes, et on tire une chaise pour que tu puisses profiter du repas familial, ils sont heureux de se retrouver, il y a des bébés tout neufs, des éclats de rires, des tapes dans le dos, des verres qui se lèvent, des étreintes chaleureuses, des petites attentions, même pour moi, je suis touchée par cette ambiance, et elle me renvoie à mes souvenirs d’enfance dans la maison de mes grands-parents en Normandie, une maison avec des portes ouvertes, comme chez eux.

Alors forcément, Maud & Vincent, commencent la journée en riant ensemble.

maudetvincent-emiliekphotographie-photographedemariage-doubs-franchecomté-laparenthèse 1

C’est le jour de leur mariage, et simplement les choses se passent, Maud met une touche finale à ses tables, Vincent et quelques compères montent les chaises sous l’arbre centenaire du jardin qui abritera la cérémonie laïque. Je pars pour un tête à tête avec la mariée, un tête à tête ou j’ai la chance de partager un moment privilégié et ou je savoure ma chance d’être photographe de mariage. Cette place qui me permet de vous connaître mieux, de comprendre votre histoire et de pouvoir réaliser des images juste pour vous, parce que c’est vous.

Déjà, je dois vous dire, que je suis honorée d’être de la fête, parce que j’ai connu Maud sur un forum au fond rose. J’attendais mon fils Auguste, et, nous avons partagé, avec elle et les autres copines du web, des inquiétudes, des questionnements, pas mal de rires aussi (que si tu nous réunissais toutes, je t’explique pas le bazar, peut être que c’est mieux de rester sur le net finalement). Alors elle m’a demandé d’être la photographe de son mariage, j’avoue que mon coeur a été chamboulé, comme si elle avait suivi mon travail toutes ses années et qu’elle me faisait assez confiance pour me confier cette tâche importante, comme une vraie amie en fait.

maudetvincent-emiliekphotographie-photographedemariage-doubs-franchecomté-laparenthèse 2

Ils se préparent, et partent, dans leur voiture familiale, les enfants assis à l’arrière, et moi entre les deux sièges, c’est simple, comme eux. Pas besoin d’extravagance, pas de folies de grandeurs, juste besoin de l’un et de l’autre, de leurs enfants, c’est juste ce qu’il leur faut pour être heureux.

La journée continuera ainsi, la cérémonie laïque me donnera la larme à l’oeil, ils prendront le temps de se témoigner de l’amour, ils prendront le temps de repenser à ceux qu’ils aiment et ceux qui ne sont plus là pour fêter ce moment de bonheur, ils se diront oui sous le signe de la famille et de l’amitié.

Et ils continueront de rire ensemble, ils riront aussi avec leurs amis, leurs familles, et la journée continuera ainsi et surement toute leur vie aussi.

maudetvincent-emiliekphotographie-photographedemariage-doubs-franchecomté-laparenthèse 3maudetvincent-emiliekphotographie-photographedemariage-doubs-franchecomté-laparenthèse 4
maudetvincent-emiliekphotographie-photographedemariage-doubs-franchecomté-laparenthèse 5maudetvincent-emiliekphotographie-photographedemariage-doubs-franchecomté-laparenthèse 6maudetvincent-emiliekphotographie-photographedemariage-doubs-franchecomté-laparenthèse 7maudetvincent-emiliekphotographie-photographedemariage-doubs-franchecomté-laparenthèse 8maudetvincent-emiliekphotographie-photographedemariage-doubs-franchecomté-laparenthèse 9maudetvincent-emiliekphotographie-photographedemariage-doubs-franchecomté-laparenthèse 12maudetvincent-emiliekphotographie-photographedemariage-doubs-franchecomté-laparenthèse 9maudetvincent-emiliekphotographie-photographedemariage-doubs-franchecomté-laparenthèse 11