ernestine et sa famille

Emilie K Photographie, c’est moi ! 

Courir après le temps, oublier mes clés et les avoir dans la main, ne pas penser à prendre du pain, embrasser 1 000 fois et un dernier pour la route, ne pas appeler tous les jours mais aimer quand même, perdre mes lunettes et ma carte bleue, confondre le pain de mie et l’éponge, croire aux signes de la vie, danser et chanter pendant les séances, donner des surnoms aux enfants et les aimer démesurément voilà ça, c’est moi, Emilie.

Le K, c’est le début d’un nom que je porte avec fierté mais qui ma foi est imprononçable et très difficile à écrire, je décide donc d’en garder la première lettre. L’autre jour, une consoeur me dit que mon nom Knockaert, veux dire Knock et Heart, « frapper à la porte des coeurs », je trouve ça beau à en fondre comme une glace au soleil, mais refaire tout mon logo, vraiment c’est chaud.

En 2011, j’empoigne mon premier reflex, sur ce nouveau chemin je rencontre des personnes incroyables, parfois inattendues qui croient en moi, me font confiance et m’imposent sans le savoir un nouveau défi : capturer l’essence du lien qui les unit pour en faire un souvenir impérissable.

En 2014, après une année difficile auprès de ma maman qui tombe gravement malade, « la parenthèse » s’impose à moi : il est temps de prendre le temps et de lâcher prise. Je deviens donc photographe professionnelle avec une mission : vous faire prendre conscience du bonheur de l’instant présent et le sublimer.

Chaque jour, j’apprends, j’écoute, je regarde et je recommence encore. Mon studio aux alentours de Besançon ouvre ses portes en 2016, je parcours la Franche-Comté et tente de dénicher des endroits toujours différents pour des photos originales.

Auguste & Alphonse : ma cam

Ils se lèvent trop tôt, m’appellent 15487 fois par jour, disent des gros mots, enfreignent les règles, mais ils adorent partir camper, partir pêcher, jouer au monopoly pokemon. La plupart du temps ils vivent tout nus, ou en short de foot en plein hiver. Mon Auguste est un grand sensible et mon Alphonse est un bout en train.  Ce qu’ils aiment : nous retrouver dans le lit le dimanche matin, suivre leur père dans la nature, les gratouilles dans le dos, se poser des tables de multiplications dans la voiture, que je les emmène à l’école… des vrais enfants quoi. 

Je les aime de l’infini jusqu’à l’au delà, à peu près.

Mon Coeur, mon amour, mon coeur… Yann !

De près comme de loin, il ressemble à se méprendre à Jésus mais pas de miracle à l’horizon, ce n’est pas du tout lui. À la fois Ours polaire et joyeux bisounours, il partage ma vie depuis 15 ans et m’encourage à sa manière à poursuivre mes aventures de photographe. Il y croit plus que moi quand j’y crois moins et beaucoup moins quand j’y crois trop ! Lui et moi, on aime le vin, notre veille maison que l’on retape tranquillement, le bord de l’eau, passer du temps avec nos enfants, écouter des vinyles le dimanche matin mais toujours avant ou après Dragon Ball Z sinon c’est triché.

La Lumière & Moi

Je suis animée par la recherche de la lumière, j’aime l’observer pour la comprendre et l’utiliser. Elle nous offre des milliers de possibilité, elle me permet de transmettre un message, de sublimer, de donner de la poésie ou du contraste. Pour la lumière je peux piler en plein milieu de la route lors d’un coucher de soleil, déranger un voisin pour tester sur lui, payer mes enfants pour qu’ils restent en place pour juste une image.

Le jeu mille fois fait : ce que j’aime & ce que j’aime pas

(et tout le monde s’en fout)

J’aime pas marcher dans un truc mouillé avec des chaussettes, mais j’adore l’eau et les cascades. J’aime pas les tomates cuites mais les crues du jardin d’adore. J’aime bien mon chien mais j’aime pas quand il lèche. J’aime pas quand on se fâche et quand on reste fâché. Je déteste lécher la cuillère de confiture. J’aime les autofocus très rapides, le fromage, la couleur des sapins, les leggings après 20H, les céréales dans le yahourt, Ibrahim Malouf, les concerts, la bière dans les concerts, quand il y a du Macvin dans les concerts.

J’aime pas le vert du printemps, j’aime pas écouter des chansons en live parce que ça me fait pleurer tout le temps, je pleure aussi devant la pub, le grinch, E.T. J’aime pas les hôpitaux mais j’aime bien les infirmières aux petits soins, j’aime pas aller fermer les poules trop tard, j’aime pas dormir toute seule, je regarde encore sous mon lit.

J’aime les baskets, le café, la pâte à tartiner au spéculos

J’aime la vie, ma famille et mes amis.

Des photos de nous à la volée

Soyez les bienvenus mes amis, Emilie K, c’est moi,

et la parenthèse, c’est la vôtre.